mardi 22 octobre 2013

Une activité extra-scolaire à 2 ans, est-ce bien raisonnable ?

Avec Mr Geek, nous avons fait le choix de proposer à Pimprenelle, qui a eu 2 ans en mai, 2 activités pas tout-à-fait "extra-scolaires", puisqu'elle va encore à la crèche.


Elle fait donc de la babygym le samedi matin (1H) et éveil musical le samedi après-midi (45 minutes). Alors, bien sûr, on aurait souhaité une meilleure répartition sur la semaine, mais des activités pour les tout-petits, ici, il n'y en a pas beaucoup.


Notre Pimprenelle est une vraie tornade, une petite fille qui déborde d'énergie, de gaité et de joie de vivre. Depuis qu'elle a fait ses premiers pas à 12 mois, elle ne marche pas, elle court ! Elle est toujours en mouvement avec une idée à la seconde.


Elle adore grimper, escalader, sauter, marcher sur les murets, .... elle a besoin de bouger. La babygym, ça nous semblait une évidence pour notre chipette.

Alors, c'est comment en vrai ?

Une heure, accompagnée par papa ou maman le samedi matin. Il y a 3 animatrices, avec les parents. On commence par un petit échauffement ludique, puis on enchaîne avec un parcours de motricité qui change (et qui grandit) chaque semaine, puis un temps un peu plus calme (la semaine dernière, on a joué avec des rubans par exemple), à nouveau le parcours de motricité et on finit par une petite comptine à mimer. 

On peut sauter sur un trampoline, marcher en équilibre sur un banc, on apprend la roulade avant, on rampe, on fait des grands pas, puis des touts petits, on apprend à coordonner ses mouvements, à trouver son équilibre, ...

Les petits exercices, toujours présentés sous forme de jeu, permettent aux enfants de développer leurs capacités psychomotrices, progressivement et en douceur.

Et Pimprenelle, elle en pense quoi ?

Pimprenelle, elle s'éclate, elle peut sauter sans qu'on ne lui dise à tout bout de champ "attention, c'est dangereux", ou "non, c'est interdit". Elle apprend à canaliser son énergie et à suivre une consigne (les premières séances, elle courrait partout, et il était difficile de la faire suivre le parcours en entier). 

Je la voie heureuse et on adore ce moment rien qu'à nous deux.

Donc la babygym, c'est un gros oui, sans hésiter. Cela correspond parfaitement au tempérament de ma Pimprenelle et à son fort besoin de se dépenser.




Pour l'éveil musical, l'animatrice raconte aux enfants des comptines en chansons et en musique. Pour le moment, je réserve mon jugement ... Les trois premières séances ne m'ont pas franchement convaincu, et Pimprenelle pas vraiment non plus ... . On s'est laissé jusqu'à fin novembre pour décider si on continue ou pas. 


Et, avec Mr Geek, même si on a souhaité lui proposer dès cette année des activités, parce qu'on peut se permettre ce petit luxe, parce qu'on voit aussi que Pimprenelle est une hyper active (pas dans le sens péjoratif du terme, au contraire), qui a besoin d'être occupée, on pense aussi que rien ne presse. Si ça ne marche pas cette fois-ci, ce sera pour plus tard (voire jamais si elle n'a pas envie !!). Hors de question pour nous d'insister comme ces parents qui trainent leurs enfants en pleurs chaque samedi, que ce soit à la gym ou à la musique ...

Le plus difficile, c'est d'être à l'écoute de son enfant, et de ne pas prendre nos envies pour les siennes. Guider, faire découvrir, sans imposer, respecter le rythme de l'enfant : pour certains, à 2 ans, ils sont prêts et demandeurs, pour d'autres, ce sera plus tard, et c'est bien aussi !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire