vendredi 17 janvier 2014

Pimprenelle et le terrible two, la suite

J'en parlais déjà ici, ma Pimprenelle, du haut de ses deux ans et demi, nous en fait voir de toutes les couleurs en ce moment.

Moi qui trouvais ça plutôt mignon, de la voir s'affirmer, prendre son indépendance, se confronter à la frustration, découvrir le NON, ... et bien, depuis quelques jours, on va dire que c'est nettement moins mignon ...

C'est plutôt des hurlements, des colères terribles, je me roule par terre, je tape quand je ne suis pas contente, je jette tout ce qui passe à ma portée, je casse, je détruis, ... bref, moi qui pensais avoir trouvé le mode d'emploi de ma chipette, qui comprenais ses frustrations, j'avais l'impression de trouver plutôt facilement comment débloquer la situation et dénouer le conflit, et bien là, je suis perdue .... En plus, jusqu'à présent, elle réservait ses colères pour la maison, mais ces derniers jours, même à la crèche, c'était plutôt difficile.

Ici, on a fait le choix d'une éducation bienveillante et positive, en privilégiant le dialogue, en permettant à chacun d'exprimer ses émotions, en essayant de trouver des alternatives positives à la punition, et bien sûr, sans jamais lever la main (et, face à une Pimprenelle qui exprime sa rage en tapant, je me dit qu'on a fait le bon choix : comment lui faire comprendre qu'on n'accepte pas la violence physique si on ne montre pas l'exemple ?). On essaye aussi de ne pas crier, pas facile en ce moment, tant notre Pimprenelle met nos nerfs à rude épreuve ... Jusqu'à présent, on avait toujours trouvé des solutions rapidement et plutôt facilement, aujourd'hui c'est plus compliqué, aussi parce qu'on a une petite Poussinette qui nous a rejoint, qu'on a moins de temps, moins de patience aussi sûrement et plus de fatigue.

En ce moment, le soir, c'est la catastrophe, plus rien ne marche. On a une Pimprenelle rebelle, qui ne veut plus aller se coucher, elle se relève sans arrêt, pleure, crie, ... jusqu'à près de 23 heures parfois. C'est épuisant, pour elle, et pour nous. Le matin, on doit la réveiller, et bien sûr ça ronchonne .... 

On a essayé plusieurs choses : la laisser jouer et essayer de lui laisser trouver son rythme naturel, en lui disant, "ok, tu peux jouer, mais dans ta chambre, et quand tu es fatiguée tu vas te coucher" mais on a une petite fille qui est une vraie boule d'énergie, passionnée par ce qu'elle fait (ce qui est plutôt fascinant et merveilleux, mais pas le soir à 23H ...), et qui n'arrive pas à se poser, elle dépasse clairement ses propres limites et elle est crevée le lendemain. On a essayé aussi 2-3 histoires puis tu peux lire dans ton lit, mais non, ça ne marche pas non plus, même raison qu'au dessus, elle ne s'arrête jamais. Il faut toujours que je vienne lui dire stop pour qu'elle se pose enfin et trouve le sommeil. 

Là, depuis quelques jours, j'essaye un rituel assez "strict" (dans le sens pas d'improvisation, on fait tous les soirs exactement la même chose), je lui répète plusieurs fois en début de soirée "Ma Pimprenelle, après le repas tu peux jouer un peu, puis PIPI-LES DENTS-UN LIVRE ET AU LIT". En vrai, c'est plutôt 2 ou 3 livres suivant la longueur des histoires, et puis elle négocie souvent pour faire d'abord les dents et ensuite le pipi (peu importe, du moment qu'elle accepte la routine, elle peut aussi avoir son mot à dire), et enfin, dodo. Si elle ne veut pas dormir, je lui propose de se reposer, la formulation est importante, je lui dit "d'accord, tu ne veux pas dormir si tu n'es pas fatiguée, mais tu te reposes dans ton lit". Et, j'ai l'impression qu'on arrive tout doucement à des soirées plus apaisées (je ne devrais pas l'écrire, ça va me porter la poisse ^^). Sans sollicitations, elle arrive à s'apaiser et à trouver le sommeil un peu plus rapidement.

Pour les hurlements, ce qui n'a pas du tout fonctionné : le "arrête", au contraire, elle en rajoute encore plus, j'ai aussi essayé d'exprimer nos sentiments à nous, en lui disant qu'elle nous faisait mal aux oreilles, que c'était très pénible pour tout le monde, mais non, sans résultats. Du coup, j'ai tenté le tout pour le tout, je lui ai dit, "tu es très en colère, tu veux nous le montrer en criant, alors vas-y, crie très fort, le plus fort que tu peux", et là, surprise, elle a crié une ou deux fois, puis elle s'est apaisée toute seule. A retenter donc ! 

Et puis, sinon, avec Mr Geek, notre stratégie, c'est de se relayer, quand je sens que cela devient trop dur pour moi, que j'ai du mal à me contenir, je passe le relais. Ca nous permet de souffler (et là, je dit aussi merci ma Poussinette, mon bébé d'amour, qui est si douce et calme, et qui traverse l'orage avec nous). Par contre j'appréhende un peu les prochaines absences de Mr Geek ...

On essaye aussi de se rappeler que cela ne dure qu'un temps et que notre Pimprenelle finira bien par s'apaiser. En attendant, on sert les dents et on se rappelle qu'on s'aime très fort.




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire