samedi 5 avril 2014

L'apprentissage de la propreté, ce chemin semé d'embuches

Pimprenelle va avoir 3 ans dans un mois et demi, et chez nous, l'acquisition de la propreté, ce n'est toujours pas gagné.

On a commencé doucement, vers 18 mois, en achetant un joli pot, qu'elle utilisait plus pour s'amuser, l'idée étant de la familiariser avec l'objet. De temps en temps, elle acceptait de s'assoir dessus, et même, un peu au hasard, il y avait parfois un petit pipi. Super, ça commençait bien et puis, de toute façon on était laaarge, on était content (et confiants, et naïfs) !

Vers ses 2 ans, on a acheté (et emprunté à la médiathèque) des petits livres sympa pour aborder la question de la propreté de manière ludique. Petit Ours Brun et son pot sont donc venus nous rejoindre, ainsi que "Ca y est", avec ses jolis dessins tout mignons et ses phrases répétitives que Pimprenelle connaît par coeur, et surtout, notre coup de coeur, l'histoire de la petite taupe qui voulait savoir qui lui avait fait sur la tête, drôle et imaginatif pour dédramatiser cette histoire, qui tracasse tout de même beaucoup nos petits bouts. 



Par contre, le pot ne convenait vraiment pas à Pimprenelle. On a donc opté pour un réducteur de toilettes, avec sa petit marche pour que ma Pimprenelle qui veux toujours faire tout toute seule soit le plus autonome possible.  Toujours dans la même idée, on a décidé de troquer nos couches classiques contre des couches-culottes, qu'elle peut enfiler et enlever toute seule. Ca a marché ... un peu ... l'attrait de la nouveauté, je suppose ^^Bref, il n'y avait toujours pas d'urgence, on l'a laissé faire à son rythme.

Et puis, avec la naissance de Poussinette l'été dernier, on a laissé coulé. Alors qu'on pensait profiter de l'été pour enlever les couches, cela faisait tout de même beaucoup de changements en même temps. 

Arrivé en septembre, dernière année de crèche, les enfants commencent à être progressivement habitués au rythme de la maternelle. Il y a des petits toilettes, et on leur propose régulièrement d'y aller. Ma Pimprenelle adore, elle imite les plus grands, et souvent, dans son petit cahier, c'est coché couche sèche et toilettes (sauf pour le caca, mais bon ....). On s'est dit, super, on est sur le bon chemin, en fait ça va être facile cette histoire de propreté. Ouais, ouais .... on n'aurait pas dû se vanter ^^

Après avoir même pendant quelques jours dit "non maman, pas de couche, je veux une culotte" et pas trop d'accident, j'y croyais vraiment à fond !!! J'ai même acheté tout plein de culottes super choupi à H&M !


Et puis, depuis le début de l'année, les quelques tests qu'on a fait à la maison sans couche ont plutôt été une catastrophe. Une Pimprenelle qui refuse d'aller aux toilettes quand on lui propose, qui ne réclame même pas à être changé. On a essayé de ritualiser en instituant une routine "pipi-les dents-un livre-et dodo" pour le soir, pareil, ça a marché un peu, mais sans grand déclic pour ma Pimprenelle. Bref, on a un peu laissé tombé jusqu'à nos dernières vacances (en maintenant tout de même le rituel du soir).

On était toute la journée ensemble, on avait emmené un super réducteur ROSE et avec des PRINCESSES, on avait mis toutes les chances de notre côté quoi ^^ Après plusieurs jours avec uniquement des culottes (je m'étais motivée pour la changer autant de fois que nécessaire, j'avais pris plein de change exprès), ma Pimprenelle était visiblement plus concernée par son jeu du moment que par la crainte d'être mouillée (grosses crises à chaque fois que je lui proposais d'aller aux toilettes). A n'y rien comprendre, vraiment !! 

Je suis vraiment déboussolée, je ne comprends pas ce qui ne va pas. Physiquement je suis sûre qu'elle est prête et qu'elle en est capable (elle va bien aux toilettes à la crèche par exemple), mais je ne sais pas ce qu'il se passe dans sa petite tête et pourquoi elle refuse d'aller aux toilettes avec moi, même quand je suis certaine qu'elle en a envie (et généralement, ça ne loupe jamais : 10 minutes plus tard, le pipi est dans la culotte ...).

Là, on teste les petites gommettes : une verte pour un pipi aux toilettes et une rouge pour un pipi dans la culotte. On la motive en lui disant que quand il y aura plus de vertes que de rouges, ça voudra dire qu'elle aura grandi et qu'elle aura droit de faire un manège de grand. L'idée n'est pas de stigmatiser les accidents ou de la faire culpabiliser, mais plutôt de lui donner une motivation supplémentaire pour interrompre ses jeux et aller aux toilettes (je ne sais pas si on est sur la bonne piste, on essaye). Seulement, voilà, la fête foraine s'en va le week-end prochain ^^On a donc une semaine pour y arriver !

Bref, toutes mes excuses pour ce pavé, mais je suis preneuse de toutes vos astuces pour aider ma Pimprenelle. Je n'ai pas envie de lui mettre la pression cet été à cause de la rentrée qui approche, je préfère qu'on fasse ça maintenant, quand on a le temps d'essayer, de se tromper, sans stresser (mais pfiou, j'en ai marre de nettoyer et mon bac à linge déborde).

6 commentaires:

  1. J'aurais pu écrire un peu tout ça... C'est pas évident quand l'enfant bloque ainsi... La mienne va plus loin, elle avait carrément la trouille de faire caca :-/
    Ouf, ça lui ait passé depuis peu, grâce à la petite taupe justement ^^
    Elle commence a réclamer d'être changée depuis qql temps, mais pour le moment, elle semble effrayée à l'idée de ne plus avoir sa couche-culotte...
    Aller ! on y crois à fond les ballons, on est toute plein à être dans la galère du pipi réfractaire !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ton soutien ! C'est vrai que je m'arrache un peu les cheveux pour comprendre pourquoi ça bloque. Peut-être en effet qu'elle a aussi peur de ne plus avoir sa couche ? Je vais creuser la question. A bientôt par ici

      Supprimer
  2. Oh la la, elles sont trop choupies en plus ses culottes :)
    Bon courage

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, elles sont craquantes ^^Mais visiblement pas autant que les couches avec le petit crocodile :/

      Supprimer
  3. Ahh le linge quelle misère !
    Le Pipou a eu sa première semaine sans couche assez difficile. Finalement il avait plus d'accident à la maison aussi. a la crèche ça allait.
    Ca serait dommage à ce stade de revenir en arrière. Continue de la motiver comme tu peux. Pour les gommettes ça doit rester positive. Si y'a trop de rouge ça peut être difficile à vivre selon son caractère.
    Je sais qu'avec le grand, on faisait les soleils et les nuages pour la nuit, et finalement ça ne convenait pas à son caractère trop sensible et en manque de confiance.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, tu as raison, on fait attention à ce que cela ne passe pas pour une sanction. On se laisse la semaine pour voir, mais comme elle est plutôt obstinée quand quelque chose lui résiste, et qu'elle aime bien les défis, je me dis que ça peut marcher. Enfin bon, on verra, je ne veux pas la bloquer non plus !

      Supprimer