vendredi 8 août 2014

Elle se met en danger

Ma Pimprenelle est une casse-cou. Depuis qu'elle se déplace par elle même, elle explore, elle escalade, elle grimpe, ... Elle n'a peur de rien ! Pimprenelle ne marche pas, elle court.


Du coup, plutôt que de lui dire sans arrêt non, de la frustrer dans son envie de bouger, on s'est adapté. Très vite, par exemple, on lui a appris à monter et descendre les escaliers de papi et mamie (la consigne étant tout de même d'attendre la présence d'un adulte, hein !). On a investi dans une table basse toute ronde, on protège les coins.

Mais ça ne suffit pas, elle a mille idées à la minute : elle transforme le canapé en tobogan, notre lit en trampoline, le couloir en piste de trottinette, elle a besoin de bouger, de tester ses limites. Du coup, en septembre dernier, on l'a inscrite à la babygym. Là-bas, elle évolue dans un environnement sécurisé, elle peut grimper, sauter de "cré cré haut", se balancer à la corde, sauter sur le trampoline, etc ... Elle s'éclate, c'est sûr ! Oui mais voilà, la gym, c'est une heure par semaine ...

On essaye d'apprendre à Pimprenelle les limites, on l'aide à prendre conscience du danger, mais c'est extrêmement difficile. Pour la route et les voitures, je pense qu'on y est enfin arrivé : on lui dit "stop" ou "voiture" et elle s'arrête aussitôt, elle accepte maintenant aussi tant bien que mal de donner la main pour traverser les grosses routes. Le reste du temps ... elle court ... évidemment ...

Pour tout le reste, on se bagarre avec elle, j'essaye de prendre sur moi, malgré les grosses frayeurs qu'elle me donne, pour ne pas crier, mais pfiou que c'est dur ! Quand elle saute du grand lit sur le matelas par terre, collé au mur et qu'elle manque s'emplafonner, quand elle escalade de fauteuils en fauteuils, quand elle saute sur le canapé, et qu'elle tombe juste à côté du radiateur, ... on a beau expliquer que c'est interdit, que c'est dangereux, elle recommence et de toute façon, je ne sais pas comment elle fait mais elle trouve toujours une autre idée.

Le plus embêtant, c'est que quand elle est en situation de danger immédiat, et que je lui dit stop, sans essayer de l'effrayer non plus, elle ne s'arrête pas, elle continue en rigolant, et au contraire, plus je m'approche d'elle pour essayer de l'arrêter, plus elle y va fort et plus elle rigole.

Franchement, un jour, j'en ai pleuré de terreur : elle avait trouvé le couteau à pain (note pour moi-même : penser qu'elle a 3 ans, et qu'elle est tout à fait capable d'aller le chercher sur la table ...), je la vois jouer avec et commencer à courir, je lui dit une première fois "stop, pose le couteau, c'est très dangereux", évidemment elle ne m'écoute pas, je fais un pas vers elle, elle part en courant dans l'autre sens ... Purée, j'ai cru que j'allais mourir ! Heureusement, j'ai réussi à l'attraper, j'ai crié un peu fort :( Au calme, je lui ai expliqué pourquoi il ne fallait pas jouer avec les couteaux, je pense qu'elle a compris, mais je voudrais tellement qu'elle écoute et qu'elle se rende compte quand il ne faut pas rigoler et jouer car la situation est dangereuse.

Pour l'instant, à part quelques bobos et quelques bosses, on a eu de la chance, oui mais pour combien de temps ? Comment faire pour lui permettre de satisfaire son besoin de bouger, de découvrir, tout en lui faisant prendre conscience des situations dangereuses et lui apprendre à obéir immédiatement quand c'est nécessaire ?

Si vous avez des idées et des conseils, n'hésitez pas à partager (je ne suis pas sure que mon coeur y survive sinon !!!).



2 commentaires:

  1. Pas vraiment de conseils à donner juste de la compassion car j'ai le même à la maison, 27 mois et accro aux sensations fortes... rien ne l'effraie : draisienne à fond dans les descentes, plongeons dans la piscine, empiler des jouets pour se construire une échelle et atteindre l'armoire... bref c'est épuisant et effrayant car ça fait déjà quasi 1 an et 1/2 que ça dure... tout le monde hallucine ... car en rapport de toutes ses expériences il n'est quasi jamais tombé. Bref il faut les accompagner et continuer à leur expliquer le danger, ils finiront par comprendre. Mais ne pas les en empêcher (conseil de la pedopsy) ... courage, ce n'est que le début on m'a dit ; )

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Raaaa, ton loulou est pas mal non plus ^^ Va falloir que je m'accroche pour la suivre alors !!

      Supprimer