lundi 1 septembre 2014

Et le "terrible 3", on en parle ?

Depuis quelques semaines maintenant, ma Pimprenelle peut être parfois vraiment terrible, à s'en retrouver complètement démunie, face à une petite furie, hystérique et en colère. 

J'ai déjà évoqué par ici le fameux "terrible two", et rétrospectivement, je me dis que par rapport à ce à quoi on a droit aujourd'hui, il n'était pas si terrible que ça, et c'était en fait plutôt mignon. Il était surtout question pour ma Pimprenelle de faire "moi toute seule, maman", et ses colères étaient pour la plupart liées à la frustration de ne pas y arriver, sa volonté d'affirmer ses choix, son besoin d'indépendance et d'autonomie. La verbalisation, mettre des mots sur ses émotions a également beaucoup aidé à traverser tout ça. Finalement, j'ai l'ai trouvé assez rationnel, ce terrible two, j'arrivais malgré tout à comprendre ma fille, les raisons de ses colères et du coup, à trouver des solutions.

Mais aujourd'hui, j'ai l'impression qu'on est rentré dans une vraie phase d'opposition, avec une Pimprenelle qui découvre la provocation et qui a compris comment nous rendre dingues. 

Elle tape, donne des coups de pieds, hurle, prend son doudou et file dans sa chambre "moi, j'en a marre, puisque c'est comme ça je va dans ma chambre !!!" (j'avoue que la première fois qu'elle a fait ça, j'ai du me retenir pour ne pas exploser de rire - et oui, elle a toujours une conjugaison un peu personnelle). Et puis, on a droit aussi aux "mamaaaaaan, ma soeur elle m'embêeeeeete. C'est pas juste qu'elle me prend mes jouets, hein maman". Euh, on m'avait pas prévenue, moi, que la pré-adolescence, ça commençait si tôt ...

Petit exemple. Chez nous, le canapé, c'est pour se reposer, se détendre, éventuellement regarder un petit film, et c'est tout. Pimprenelle, elle, voudrait en faire soit une cabane, soit un trampoline. Elle est toujours perchée sur les coussins, dans des positions pas possible. Et, si de temps en temps, on autorise la cabane, sauter c'est absolument interdit (surtout depuis que mademoiselle a fait une très mauvaise chute et s'est faite une vilaine bosse en se cognant au radiateur ... et encore, on a eu de la chance, je trouve !). Oui mais voilà, même si elle a fort bien intégré la consigne, cela ne lui convient pas, à cette chipette ! Et régulièrement, elle se poste tout en haut des coussins de canapé, fait enrager son père qui lui demande de descendre, et parfois je la soupçonne même de grimper exprès, en petit signe de rébellion.

Elle est aussi de plus en plus dure, avec des réaction de plus en plus "violentes". Avant, quand elle se débattait, donnait des coups de pieds, on sentait bien que c'était plus l'expression de son désarrois, de sa frustration, qu'elle n'arrivait pas à contenir. Il n'y avait pas d'intention dans son geste. Maintenant, elle a compris qu'elle pouvait faire mal, et elle s'en sert. Je la vois, déterminée, en colère, attraper mon bras et me griffer fort. Pour tout un tas de raison : c'est l'heure de la douche et elle n'a pas envie, il faut mettre les chaussures, elle veut manger le bonbon tombé par terre, elle voudrait regarder encore un film, ... J'essaye de garder mon calme, je suis bien consciente que justement, c'est particulièrement dans ces moments-là qu'il faut être ferme tout en étant bienveillant, que c'est le signe qu'elle est perturbée et qu'on doit retrouver notre équilibre (une petite soeur qui grandit et qui prend de plus en plus de place ? la rentrée des classes ? Elle s'ennuie ? Plus de rythme ?). 

Mais franchement, honnêtement, la dernière fois qu'elle a fait ça, je l'ai mise dans sa chambre pour se calmer (après avoir crié un peu fort - hum). Je ne sais pas bien comment réagir pour mettre fin à ces crises, sans l'humilier ou la blesser, mais sans accepter non plus qu'elle utilise la violence, alors ici, on a choisit l'option "je me calme dans ma chambre, je peux crier jusqu'à ce que la colère soit partie, et je peux ensuite revenir au salon". On demande pardon, un gros bisous, un gros câlin et on passe à autre chose". Bref, donc, après l'avoir mise dans sa chambre et une fois la colère retombée, j'ai essayé de discuter avec elle, et j'en ai pleuré d'incompréhension, de frustration de ne plus reconnaître ma petite fille, de ne plus savoir comment la prendre, comment lui parler. Je ne sais pas si c'est bien ou non de pleurer devant ses enfants, je pense par contre que, du coup, Pimprenelle a réalisé que son attitude me faisait du mal (au-delà de la souffrance physique, j'entends). On s'est fait un gros câlin, je lui ai demandé pardon d'avoir crié fort, elle m'a demandé pardon aussi, mais pfiou, j'ai quand même toujours le cœur serré quand j'y pense.

J'espère sincèrement que ce n'est qu'une phase difficile et qu'on va remonter la pente (parce que, ces derniers temps j'avais plutôt l'impression du contraire et que c'était de pire en pire ...)






6 commentaires:

  1. Ma fille a fait ça durant quelques semaines, ça commence juste à se calmer (elle a eu 3 ans début août). Des crises de folie, des hurlements qui pouvaient durer plus d'une heure. J'étais à bout. Puis elle s'est apaisée, même si elle garde un sacré caractère.

    Bon courage !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bon, ça me rassure un peu de voir que cela arrive aussi chez les autres (et surtout qu'au bout d'un moment cela s'apaise ... parce que y a des jours où c'est franchement difficile !).

      Supprimer
  2. Bon courage! Côté grosses crises de colère on en connait un rayon aussi. Il y a des périodes plus calmes et des périodes où ça revient. Je m'en veux mais il y a des fois où j'ai eu des paroles blessantes vis à vis de ma fille tellement elle m'avait mis à bout! Du coup, maintenant, pour éviter ça je la laisse aussi dans sa chambre. Certes, elle hurle encore plus mais ça a le temps de m'apaiser et ensuite je sais revenir plus sereine vers elle.
    Gros bisous!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ! Et moi aussi, je m'en veux souvent de ne pas réussir à garder mon calme. Pas facile de savoir comment réagir. Bises

      Supprimer
  3. Chichi aussi me fait un beau terrible three alors je compatis -_-
    Ah et sinon, T-Biscuit nous faisait une mega crise à chaque fois que Chupa empietait sur son territoire, genre quand elle a marché à 4 pattes ou marché comme lui ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense qu'en effet, je fait que sa petite sœur commence à prendre plus de place joue aussi beaucoup, pas facile de partager :)

      Supprimer