vendredi 12 septembre 2014

Mes souvenirs de rentrée

Je sais, c'est la première rentrée de ma Pimprenelle, tout ça, tout ça ... Oui, mais en fait, moi, de la voir rentrer à l'école, cela me rend plutôt nostalgique.

Je n'ai pas de souvenir précis de mon premier jour d'école (sûrement parce que, d'après ma mère, tout c'était plutôt bien passé, pas de larmes, rien de traumatisant). Des souvenirs de rentrée, par contre, j'en ai beaucoup.


Je me souviens qu'en petite fille timide et discrète, je ne savais pas bien où me mettre, et que je croisais fort, fort, fort les doigts pour qu'une autre petite fille vienne me parler.

Je me souviens de la joyeuse ambiance pour les courses de rentrée scolaire, j'adorais ça, choisir les nouvelles fournitures, cahiers, gommes, crayons de couleur, coller les étiquettes, écrire soigneusement son prénom, ... Ma maman prenait systématiquement des congés la semaine avant la rentrée, histoire de tout préparer, et de profiter encore un peu d'être tous ensemble.

Je me souviens du choix du cahier de texte au primaire, puis de l'agenda au collège. On avait le droit de prendre celui qu'on voulait, peu importe le prix (parce que, avec 4 enfants, pour le reste, on faisait plutôt attention).

Je me souviens de ce mélange de stress et d'excitation la veille de la rentrée.

Je me souviens de l'angoisse dans la cour de l'école, à attendre patiemment mon tour d'être appelée. (Ils ne vont pas m'oublier quand même ? Et mes copines ? Est-ce qu'on va être dans la même classe ?).

Je me souviens des jolies coiffures que nous faisaient ma maman ce jour-là, du choix très important de LA tenue, du soin qu'on mettait tous à se préparer.

Je me souviens du ventre un peu noué au petit déjeuner.

Je me souviens parfaitement de ma rentrée en 6ème, dans un nouveau collège, loin de mes copains et copines qui allaient tous dans un autre établissement. Je me souviens parfaitement de cette cour qui me semblait immense et noire de monde, en train d'attendre fébrilement avec ma maman (je ne me souviens pas si mon papa était là, possible que oui, aucune idée), en croisant les doigts très très fort, pour être dans la même classe que la seule petite fille que je connaissais déjà. Je me souviens que je voulais faire la grande, alors que je me sentais toute petite, je me vois encore monter ces escaliers et jeter un dernier regard à ma maman.

D'accompagner ma Pimprenelle pour son premier jour d'école, j'ai retrouvé cette ambiance si particulière : traverser la cour de l'école, enfiler les chaussons, accrocher son manteau, se faire un gros bisou et se dire à ce soir. Ces petits gestes, ces petits rituels que ma maman faisaient pour moi que, naturellement je fais avec ma Pimprenelle, pleine de nostalgie et de ces souvenirs d'enfance.


Ma soeur, qui faisait sa première rentrée en toute petite section, à 2ans, et moi en grande section de maternelle.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire