jeudi 29 janvier 2015

Ma Poussinette, son sommeil, nos nuits pourries ... et la fatigue aussi POINT SOMMEIL #2

Je racontais ici fin juillet à quel point ma Poussinette était un bébé qui dormait très très mal, avec un endormissement très difficile, long et pénible, et des réveils à répétition, absolument TOUTES les nuits...

6 mois plus tard donc ...

Et bien, c'est toujours une grosse, grosse galère ...


L'endormissement est toujours compliqué même si, grâce au livre d'Elisabeth Pantley notamment, on a trouvé quelques pistes : essayer de respecter son rythme, manger plus tôt, mise en place d'un rituel du coucher, ... et parfois ça marche ... enfin, quand je dis ça marche, ça veut dire qu'elle s'endort à une heure à peu prêt décente, relativement paisiblement, mais qu'on a quand même passé au minimum 30 minutes à côté de son lit à lui tenir la main, lui caresser la tête, fredonner des berceuses, jusqu'à ce qu'elle soit profondément endormie, et si on essaye de s'échapper discrètement avant c'est hurlements garantis. Parfois, honnêtement, quand on est nous-même crevés, qu'on ne rêve que d'une bonne douche et de pouvoir enfin manger et s'affaler sur le canapé, c'est franchement usant. Mais on va dire que ces soirs là ne sont pas les pires et qu'on s'estime plutôt chanceux quand ça se passe comme ça.

Oui, parce que souvent, en fait, ma Poussinette, mon bébé d'amour, est très très nerveuse le soir (alors qu'elle est si cool, si calme et pleure si peu la journée ...), il n'y a rien qui va, rien qui ne l'apaise, ni la tétée du soir, ni les câlins, ni même l'Ergobaby. Parfois, quand elle n'est pas trop énervée, on laisse tomber, et cette demoiselle squatte le salon jusqu'à épuisement (et là, on peut enfin tenter le rituel du "je m'endors dans mon lit mais tu me tiens la main et surtout TU NE BOUGES PAS DE LA"), et parfois elle pleure, elle hurle, elle est inconsolable, comme si elle avait besoin d'évacuer (un peu comme les pleurs de décharge des touts petits), et là c'est vraiment très très dur. On essaye de se relayer avec MrGeek quand on sent que l'autre craque, mais c'est franchement une épreuve.

Pour les nuits, une fois endormie, on va dire que cela se passe toujours plutôt bien jusqu'à environ 2H du matin, ensuite, c'est assez aléatoire ... parfois c'est la grosse catastrophe (= hurlements, colères, réveils toutes les heures, je me tourne, je me retourne, je ne suis bien nul part, etc ...) et parfois c'est la moyenne catastrophe (= je n'ai plus envie de dormir ... et on passe au moins une heure avec elle à comater dans le canapé pendant qu'elle joue à la dinette, youpi, génial ^^). Ma Poussinette a un sommeil très léger, elle est très vite embêtée par un gros pipi qui remplit la couche, un petit gaz coincé qui fait mal au ventre, sa soeur qui fait un cauchemar, ... et puis par tout un tas d'autres choses qu'on n'arrive pas forcément à identifier.

Et l'allaitement dans tout ça ? On a essayé plusieurs fois un sevrage la nuit, mais sans grand succès jusqu'à présent. Ma Poussinette est une petite fille qui a énormément besoin de contact, d'être rassurée, et c'était des cris et hurlements épouvantables à chaque fois, que soit je voulais abréger une tétée (on a commencé par ça : essayer de raccourcir les tétées la nuit), soit je lui disais non. On a donc laissé tombé ... (trop fatigués ... trop difficiles .. trop de pleurs ... trop de frustrations). Sauf que, ça devient franchement très pénible car elle est très demandeuse, que je suis très très crevée et je voudrais bien qu'elle apprenne à se rendormir sans moi. D'autant plus que parfois, elle est tellement nerveuse que, tétée ou pas, elle ne se rendort pas paisiblement. Si l'allaitement pouvait au moins nous garantir un endormissement paisible et des réveils plus courts la nuit, on l'envisagerait autrement, mais là, on a vraiment l'impression que ça entretient ce cercle vicieux de réveils successifs la nuit. Alors MrGeek s'est motivé, et maintenant, depuis quelques jours, quand elle se réveille la nuit, c'est lui qui va la chercher et il va au salon avec elle. Pour le moment, en général, elle a encore besoin d'un petit biberon pour se rendormir. Parfois, cela fonctionne à merveille, parfois pas du tout, et elle réclame absolument maman. Si ça ne marche pas, je pense qu'on se dirigera vers un sevrage total, car cela devient très difficile à gérer, pour moi, pour nous, pour tout le monde. 

Après, je ne suis pas sûr du tout que, allaitement ou pas, cela fasse une grande différence. Je crois surtout que ma Poussinette est une petite fille très sensible, très câline, avec un grand besoin de contacts, d'être rassurée, ... Vous avez entendu parler des BABI ? (bébé aux besoins intenses) Quand je lis l'article de Marie des Mamans Testent, je me dis que, pour certains points au moins, cela correspond assez bien au profil de ma Poussinette finalement. Et que peut-être, à part la patience, et le temps, il n'y a pas grand chose d'autre à faire ?

Le plus dur dans tout ça, quand ça n'en finit plus, c'est la fatigue qui s'installe, et avec la fatigue, le quotidien qui devient plus difficile à gérer. On perd plus rapidement patience, tout le monde est sur les nerfs et c'est le cercle vicieux.

Allez, si on fait l'analyse de nos nuits un peu plus précisément, en essayant d'être objectif, comme nous le conseille toujours le livre d'Elisabeth Pantley (elle parle dans le bouquin de fiches de suivi que je n'ai jamais pris le temps de faire pour ma part), par rapport à il y a 6 mois, il y a maintenant, de temps en temps, quelques nuits à peu prêt correctes (c'est à dire, avec un court réveil et un rendormissement facile). De toute façon, ça ne pouvait pas être pire puisqu'il y a 6 mois, absolument TOUTES les nuits étaient pourries ^^Voyons le verre à moitié plein, même si elles se comptent sur les doigts de la main, ces nuits pas trop trop pourries ont le mérite d'exister, et peut-être est-ce un signe que nous sommes sur le bon chemin ? (Pitié, faites que oui, parce que 18 mois sans dormir correctement, c'est juste atroce)


Non, mais comment peut-on être aussi choupie et nous faire souffrir autant la nuit ???!

2 commentaires:

  1. Eh bien... C'est un véritable cauchemar que vous vivez.. (le mot est de circonstance!). J'imagine comme vous devez être épuisés! 18 mois c'est long! Je vous souhaite plein de courage et surtout je croise les doigts pour que cela se termine rapidement et que vous puissiez retrouver des nuits sereines! Bisous!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh oui, c'est vraiment difficile !!! Surtout, je ne comprends pas car à la crèche, elle dort très très bien, elle s'endort paisiblement, sans pleurer (d'où ma théorie que en fait le problème, c'est qu'elle a vraiment besoin de nous et que cela l'angoisse quand elle est à la maison : peur de l'abandon ?)

      Supprimer