mardi 26 mai 2015

Des vacances de grande


Cette année, ces vacances de Printemps, c'était un peu un casse-tête côté organisation. Si Pimprenelle aime bien le centre aéré, nous n'avions pas envie de l'y inscrire à nouveau. A l'origine, nous avions prévu de descendre 15 jours à la maison de "moulin", oui mais voilà, entre temps mes grands-parents avaient décidé de fêter leurs 65 ans de mariage pile entre les deux semaines ... 65 ans ... (je crois que je n'arrive pas bien à me rendre compte !), ils ont 84 et 89 ans, autant dire que les occasions de fêter et d'être ensemble, il ne faut pas les louper ! On a donc cherché une solution alternative, et il se trouve que mes parents avaient prévu de passer une semaine en Suisse avec ma soeur et son fils. On a donc décalé nos vacances à la maison de "moulin" d'une semaine, puisque la semaine suivant les vacances scolaires, l'école de Pimprenelle faisait le pont de l'Ascension, elle ne manquait que 2 jours.

On a donc proposé à Pimprenelle de partir avec son papi et sa mamie, mais sans papa et maman. Elle avait l'air partante, plus que partante, même, et ça a été long d'attendre le départ. On a bien répété ensemble combien de dodos sans papa et maman, pour être sûr qu'elle avait bien compris, on a fait ensemble sa valise. 



Le jour du départ, elle n'a pas bien compris pourquoi il fallait attendre encore un peu, après le repas, tellement elle était sur-excitée. Autant vous dire qu'une fois l'heure arrivée, elle nous a fait un gros bisous, a grimpé dans son siège auto toute seule, et hop, en route. Elle est partie un grand sourire aux lèvres.

Ma Pimprenelle, ma grande fille ... j'avoue que moi, j'ai eu le coeur un peu serré, mais c'est surtout le coeur tranquille que je l'ai laissée, je sais qu'elle adore son papi et sa mamie, et elle se faisait une joie de pouvoir passer un peu plus de temps avec ce cousin qu'on voit si peu.

Chaque jour, j'avais un petit SMS ou un mail avec des photos (merci maman qui me connait si bien, ça l'a évité des crises d'angoisse ... oui, parce que moi, je suis du genre à paniquer et à imaginer les pires scénarios catastrophe tout de suite ... pas de demi-mesure ^^). Elle avait l'air si heureuse, ma Pimprenelle, on a même pu bavarder un peu sur Skype, elle me racontait tout, dans le désordre, le train, le lac, sa chambre, la pâte à modeler, les petits déjeuners, ....

A son retour, on a retrouvé une petite fille souriante, câline, qui voulait tout nous montrer, les photos de la grande montagne, La Jungfrau, le drapeau de la Suisse, rouge avec une croix blanche, le train, encore le train, mais le vert celui-là, les sculptures dans la glace et même qu'elle a fait du patinage avec ses bottes, les lunettes de soleil que mamie a acheté car on avait oublié les siennes, les crayons du restaurant, son cousin, la piscine, ... Bref, le bonheur :) 

Le bonheur aussi pour papi et mamie, ravis de leurs premières vacances avec leur petite fille, qui a été plus que gâtée je crois.

Et une grande fierté pour mon coeur de maman, devant cette petite fille, si autonome, raisonnable, enthousiaste et joyeuse ! "C'était merveilleux, maman"

Ma Pimprenelle, ce concentré de joie de vivre 




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire